Les vertus cardinales et les vertus théologales
lexique de la foi chrétienne
La résurrection des hommes et la résurrection de Jésus au centre de la foi chrétienne
La mort , la vision chrétienne de la mort
Le symbole des apotres, de saint athanase, le symbole de césarée, de nicée et de constantinople
Les sacrements baptème eucharistie confirmation mariage confession ordre extreme-onction le sacrement des malades le sacrement de réconciliation
Les liturgies tridentines vatican II orientales ou occidentales
Le calendrier liturgique et les fetes religieuses
Les Evangiles Matthieu Marc Luc et Jean les livres de la nouvelle alliance
La Bible la bibliothèque de la foi chrétienne
Horaires des messes sénart
les églises de Brie Sénart
Ecrivez nous
Les liens vers des sites amis
Le déroulement de la messe , rites d'ouverture , liturgie de la parole et de l'eucharistie , envoi
Liturgie Eucharistique

Les rites d'ouverture

La messe commence par le chant d’introit ( vient du latin introire qui signifie entrer ). Les fidèles chantent pendant que la procession formée par le célébrant et ses ministres ( c’est à dire ceux qui le servent : diacre et servants d’autel ) va de la sacristie à l’autel.

Lors d’une messe l’autel représente non seulement la table ou est célébré le repas eucharistique mais aussi la présence réelle de Jésus-Christ au milieu de l’assemblée des fidèles. Le premier geste du prêtre en arrivant à l’autel est de s’incliner devant lui et de montrer sa vénération en lui donnant un baiser. Il peut aussi l’encenser en en faisant le tour. Il marque ainsi son amour et son adoration envers Jésus-Christ.

Une fois le chant d’introit terminé, le prêtre fait le signe de la croix en disant « Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ». Les fidèles tracent aussi le signe de la croix sur eux-mêmes. Le prêtre se tourne vers l’assemblée et la salue avec la formule suivante : « La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le père et la communion de l’Esprit Saint soient toujours avec vous. » ou une des deux formes christologiques c’est à dire centrées sur le Christ : « Le seigneur soit avec vous » , « Que Dieu notre Père et Jésus Christ notre Seigneur vous donnent la grâce et la paix ». Par cette salutation le prêtre transmet son souhait que Dieu accompagne et communique de l’enthousiasme à chaque membre de la communauté rassemblée devant lui. En retour l’assemblée transmet le même souhait au prêtre : « Et avec votre esprit ». 

La communauté commence par reconnaître ses fautes et demande à en être libérée pour ne pas souiller la célébration avec ses péchés et ses rancœurs. Elle peut ainsi avoir l’esprit suffisamment libre pour suivre avec profit la liturgie de la parole et la liturgie eucharistique. Il s’agit de se purifier avant de recevoir une nourriture comme, en quelque sorte, on se lave les mains avant un repas. Cet aveu se fait par la récitation du « Confiteor » ( du latin confessio qui signifie aveu ) pendant cette partie de la messe qu’on appelle la préparation pénitentielle.

Puis le prêtre et les fidèles chantent ou récitent le Kyrie Eleison ( « Seigneur, prend pitié » en grec ), par ce chant ils acclament le seigneur et implorent sa miséricorde ( PGMR 2002 chapitre 52). Le Kyrie Eleison peut être répété plusieurs fois. Généralement on chante deux Kyrie Eleison puis deux Christe Eleison et enfin deux Kyrie. Cette répétition est interprétée par certains comme une invocation à Dieu, puis au Christ puis à l’Esprit Saint. D’autres veulent lui garder le sens d’une invocation à Jésus Christ uniquement. 

 

La messe - rites d'ouverture - Introit et Salutation

 

 

 

 

La messe - rites d'ouverture - confiteor et kyrie eleison


La messe - rites d'ouverture - Le gloria

Enfin on chante le Gloria , un hymne à la gloire de Dieu le père et de Jésus Christ son fils. Le Gloria est chanté ou récité chaque dimanche sauf pendant le Carême et l’Avent puisque ces deux périodes sont des temps de prière et de pénitence. Il sera quand même chanté le 8 Décembre pour la fête de l’Immaculée Conception. La liturgie orientale appelle le Gloria « la grande doxologie » par opposition à « la petite doxologie » ( Gloire au Père, au Fils , au Saint Esprit ) qui termine les psaumes.

Le prêtre appelle alors les fidèles à un moment de prière silencieuse. Il conclut ce silence par une prière à haute voix qui représente la synthèse en une prière unique de toutes les demandes de l’assemblée. On appelle cette prière la collecte , c’est la première des trois oraisons de la messe.